» A l'Etranger
Imprimer

kazakshtan

Congrès International à Madagascar

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis » (Jn 15, 16) : tel était le thème choisi  pour le 3ème congrès qui s’est tenu à Madagascar en septembre dernier.

 D’abord prévu à Ambanja, dans l’Archidiocèse Nord en 2019, le 3ème congrès national des Gardes d’honneur du Sacré Cœur de Jésus de Madagascar a finalement eu lieu du 2 au 5 septembre dernier dans le diocèse de Tamatave, dans l’archidiocèse Est, grâce à l’organisation orchestrée par le Président national de la Garde d’Honneur Michel Rakotomavo.

L’objectif de ce 3ème congrès national était de rassembler un grand nombre d’engagés de tous âges, venant des villes ou des endroits les plus enclavés du pays pour échanger sur les expériences des différents diocèses, vivre ensemble les charismes propres de l’Association tels que la Messe, l’Adoration, l’Heure Sainte  et de partager des temps forts de prières, le tout dans une ambiance fraternelle.

Impatients de vivre un véritable partage et désirant profondément recevoir des grâces pour l’occasion, tous les gardes d’honneur et leurs responsables diocésains ont convergé vers Tamatave pour ce congrès, grand rendez-vous attendu qu’aucun n’aurait manqué car il se tient tous les 4 ans. Ni le confinement, ni le contexte sanitaire compliqué du Covid 19, ni les importantes distances,  n’ont empêché les 2.000 participants de se déplacer pour y assister.

 Le congrès s’est tenu en présence de Son Éminence  le Cardinal Désiré TSARAHAZANA,  le Père Grégoire RAMAHEFARISOA, aumônier national de la Garde d’Honneur, les représentants des 20 diocèses, le Secrétaire Général de la Commission épiscopale pour l’Apostolat des laïcs, 6  représentants de la Fédération Nationale Catholique ainsi que 20 prêtres dont 18 responsables de la Garde d’honneur et 11 religieuses.

 Madagascar compte plus  de  13 780 Gardes d’honneur et l’Association continue son déploiement car un nouveau centre a été créé en février à Morombe où le Responsable national,  Michel Rakotomavo, n’a pas hésité à faire les quelques 1250 kms depuis Tananarive où il réside pour l’installation officielle ! Comme celui-ci n’épargne pas son temps, une autre initiative a vu le jour. Cette fois-ci, elle s’adresse essentiellement aux jeunes. Il a organisé une rencontre interdiocésaine de 3 jours à laquelle 50 jeunes issus de 20 diocèses ont participé.  A l’issue, une commission nationale  composée de 3 jeunes a été constituée avec comme objectifs :  

-  créer des conseils diocésains

-  être témoins du Christ surtout auprès des jeunes 

-  donner des formations de catéchisme

-  être au service des plus démunis, des marginaux, des pauvres.... 

 Nous ne pouvons qu’admirer le dynamisme des responsables de Madagascar pour toutes ces initiatives et nous inspirer de ces merveilleux exemples d’organisations !

 

 

 

 

**********************************************

 Au Kazakhstan

Le Père José Maria Esposito en poste dans ce pays
depuis 2017 est à l'initiative de ce projet

 

 

Un nouveau centre va voir le jour ! En soi, c’est toujours une très bonne nouvelle pour tous les gardes d’honneur qui se réjouissent de voir l’œuvre s’étendre et accueillir de nouveaux engagés. Mais ce centre est une première dans toute l’histoire de la Garde d’honneur car il sera fondé au… Kazakhstan  ! Il faut savoir que l’islam majoritairement sunnite est pratiqué à plus de 70 % dans ce pays suivi par 24% d’Orthodoxes et des 3% de catholiques  soumis à de très nombreuses restrictions juridiques. Ce sera donc le tout premier centre de l’Asie Centrale et pour la première fois, le cadran et les statuts seront traduits en Kazakh et en Russe (langues majoritairement employées dans le pays).

Le centre sera créé ce Jeudi Saint dans le diocèse de la Très sainte Trinité d'Almaty (Almaty est l'ancienne Capitale, la nouvelle Capitale est Nur-Sultan, du prénom du Président actuel  (Nur Sultan Nazarbaev ).  Le Père Jose Maria Esposito, depuis sa nomination en 2017 à Almaty, n’avait  cessé de solliciter son Evêque Mgr Mumbelia. Après ces dernières années de patience et de prières, la réponse favorable est enfin arrivée et dans la lancée, Mgr Mumbiela souhaite que d’autres paroisses deviennent elles-aussi des centres de la Garde d’honneur !

Le Kazakhstan est  un pays immense, 5 fois plus vaste que la France, et la paroisse de Taraz, où le Père José Maria Esposito est le seul prêtre, est plus grande que tout le Portugal ! Célébrer la messe dans les rares églises, l’oblige à des déplacements considérables (qu’on a bien du mal à imaginer) d’une ville à l’autre. Et comme il est également professeur au Grand séminaire Marie-Mère de l’Eglise à Karaganda, unique séminaire du pays, tout près de la frontière chinoise, il parcourt 1080 kms  pour s’y rendre régulièrement en évitant certaines bases de Deach implantées dans le pays ! Vous comprendrez aisément combien il a besoin de nos prières pour assurer son ministère et faire connaitre le Sacré Cœur de Jésus via la Garde d’honneur !

(Photo du Père José Maria Esposito
lors de son engagement
au Siège à Paray le Monial le 28 février 2017)

   

 

BULLETIN DU GUATEMALA

 

     VIVA + JESÚS

 

 

 

 

La Asociación Hora de Presencia –Guardia de Honor del Sagrado Corazón de Jesús nos invita a unirnos al sacrificio de Cristo para salvar a todos. Ofreciendo una hora diaria de mi vida y obras me uno al sacrificio de Cristo en cada Eucaristía, para esto necesito una unión fuerte con el Corazón de Jesús. Nuestro mundo sufre una ausencia de Dios. Nos hemos negado a tenerlo presente en nuestras familias, en nuestra sociedad, en nuestras vidas. No hemos querido que forme parte de nuestra vida diaria, no hemos querido dejarlo caminar junto a nosotros. ¿Cuál es el sentido de nuestra vida?  El mundo no lo tiene,  ni lo da. Jesús sí. ¿Cómo afrontar esta situación?  ¿Qué hacer para colaborar a disminuir la injusticia y el desamor?  ¿Cómo lograr que este sea un lugar mejor  un mundo más lleno de Dios? Respondiendo a la invitación de San Juan Pablo II a construir la civilización del amor. Con Cristo ¡Salvemos a todos!

Para darle su sentido a nuestras vidas y  colaborar a construir un mundo más lleno de Dios necesitamos entrar en el Plan de Dios  buscando su voluntad  unidos a Jesús, orando con Jesús más aun orando  uniéndonos al sacrificio de Jesús.

Todo cristiano está llamado por su bautismo a este apostolado de orar por el sacrificio de Cristo, pero como nos dice San Juan Pablo II, orar no significa evadirse de la vida ni de sus problemas al contrario orar significa optar por  afrontar la realidad no solos sino acompañados por Dios. El modo de oración que propone la ”Guardia de Honor del Sagrado Corazón de Jesús” es una invitación a ofrecer a Dios Padre una hora de mi vida cotidiana, lo que soy, lo que hago,  uniéndome al sacrificio de Cristo por la salvación del mundo

Es fácil empezar a ofrecer una hora al día, una hora cualquiera de nuestra jornada con la oración:

El orar precede a la evangelización, Benedicto XVI nos dijo que no podemos ganar nosotros a los hombres más bien debemos obtenerlos de Dios para Dios. Todos los métodos de evangelización son ineficaces si no están fundamentados en la oración. La palabra del anuncio siempre ha de estar impregnada de una intensa vida de oración.

Vayamos poco a poco entendiendo lo que es la “Guardia de Honor”  y descubriendo la forma en que este servicio de la Iglesia y para la Iglesia  causará una profunda transformación de nuestras vidas. Ni el que planta es algo ni el que riega, sino Dios que da el crecimiento (1 Cor. 3,7 )

La “Guardia de Honor” propone a cada cristiano hacer de sus actividades diarias una oración en unión con el sacrificio de Jesús.

¿Es esto un nuevo modo de orar? Podría decirse que sí, no se trata de estar de rodillas toda una hora haciendo oración  más bien se trata de unirnos a Jesús  durante una hora para que nuestras obras y sacrificios; en la escuela, en la casa, en el trabajo, en el descanso; se conviertan en ofrendas vivas a Dios Padre que las acepta por la salvación de todos unidas al sacrificio de Cristo en cada Misa.

Este ofrecer una hora de nuestra jornada  uniéndome al sacrificio de Jesús en la Eucaristía es el pilar fundamental de la Asociación.

Analicemos esta manera de ofrecer una Hora de nuestra jornada, de nuestra vida diaria, ésta dinámica oración de hora en hora…

Por medio del bautismo Dios nos ha asociado a su sacrificio. Tú estas bautizado, eres Cristo, Porque ya eres parte de su cuerpo y tienes junto con Cristo la misión más grande que hay, la salvación de todos los hombres. Cristo ya realizó nuestra redención  se hizo hombre, padeció, murió, Cristo ya pagó abundantemente por nuestros pecados pero todavía no nos ha ganado para su corazón y su reino Él dijo, fuego he venido a traer a la tierra y cuánto quisiera que ya estuviera ardiendo.

Jesús nos dice: “Cuando Yo sea levantado sobre la tierra atraeré a todos a mí mismo”. No lo ha conseguido, porque su plan es que los ganemos tú y yo con la ayuda de Él.

Y el primer paso indispensable, insustituible es la oración. Unirnos a Cristo en las Eucaristías que se celebran en esa hora.

San Pablo dice: Completo en mi carne lo que falta a la Pasión de Cristo Pero esta empresa no es sólo de Pablo es para todo bautizado. Ofrezcamos la Victima a Dios Padre  en el sacrificio de la misa y hacer juntamente con ella la oblación de nuestras propias vidas, ofrecerlo y ofrecernos

 

 ”CONFIANDO EN TU SAGRADO CORAZÓN”

 Los programas de la Guardia de Honor en Guatemala

Todos los días viernes: 15:15 horas

 Por  Radio María  103.3 FM.  

WWW.RADIOMARIA.ORG.GT

 

 Miércoles: 21:00 horas  y  Viernes 10:00 horas

Por Televisión Arquidiocesana

UHF Canal 63

Por cable: canales 50, 82, tigo,85 claro

Por internet:

www.ustream.tv/channel/televisión-arquidiocesana

 

 

    ACTIVIDADES DEL MES DE FEBRERO 2015:

Día 6: Primer Viernes:   En el Monasterio de la Visitación:

7:00 horas Santa Misa

17:00 horas: Vísperas y Adoración Eucarística              18:00 horas: Santa Misa

Miércoles 18 de febrero: Miércoles de Ceniza: INICIA LA CUARESMA

 

Día 21: (sábado) Reunión de Formación y convivencia (15:30 horas)

 

Tyringham et Brooklyn USA

 

  nos centres diocésains aux USA se portent bien ! Le Père Sean O'Mannion qui célébre la messe pour les gardes d'honneur le 1er vendredi au monastère de la Visitation de Tyringham, s'attend à recevoir une petite dizaine de nouveaux engagés...

 

 

Le Seigneur prévoit toujours plus... et nous avons si peu confiance !

 

bienvenue à tous ces nouveaux gardes d'honneur américains !

infos pologne

  Les centres en Pologne

 En ce qui concerne le nombre de membres de la Garde d'Honneur et de ses centres, la Pologne arrive en tête dans le monde. Ceci découle du fait que la pratique de l'Heure de Présence auprès du Cœur de Jésus, initiée au monastère des Visitandines à Bourg-en-Bresse, s'est très tôt infiltrée et implantée chez nous, déjà dans la deuxième moitié du XIX siècle.

La Confrérie, et ensuite l'Archiconfrérie s'est développée de manière très dynamique en fondant de nouvelles communautés dans les paroisses, séminaires et congrégations religieuses. En 1949, il en existe plus de sept cents. La Seconde Guerre Mondiale ainsi que la période communiste ont empêché le développement de l'organisation. Ce n'est qu'en 1990 que l'Association pourra penser au renouvellement de ses structures et de sa mission.

Aujourd'hui, 425 centres de la Garde d'Honneur du Sacré-Cœur de Jésus fonctionnent en Pologne. Chaque groupe est assisté spirituellement par un prêtre qui, dans les paroisses, est souvent curé. Les affaires organisationnelles sont entre les mains du zélateur, du chroniqueur et du trésorier du centre en question. Dans les centres dont les Associés sont très nombreux, on désigne des zélateurs adjoints. Tous les zélateurs sont autorisés à inscrire les candidats à la Garde d'Honneur et à organiser de nouveaux centres. Ils s'occupent également de la distribution des brochures d'information et de formation envoyées par la Direction nationale. 

 

en Uruguay

 

 

    Nos amis d'Uruguay nous relate l'installation et
 

 

 

 

 

 

l'histoire de la garde d'honneur dans leur pays

 

 

 

 

 

 Du monastère de la visitation de Sainte Marie à Progres en Uruguay :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le sceau du cœur de Jésus est indélébile depuis le début de notre Saint ordre de la Visitation. Il est également vrai qu'il est quelques fois plus puissant que les autres et qu’il se signale d'une manière spéciale dans chaque communauté. Pour cette raison, les sœurs de la Visitation de Progres en Uruguay, nous tenons à vous dire le chemin du cœur de Jésus dans cette petite communauté établie le 18 novembre 1856 par une Visitandine.
 

 

 

Installation dans notre pays

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a quelques années la garde d'honneur a été donnée par inspiration de Jésus à la chère sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud de la Visitation de Bourg. Lors de la visite d’ Uruguay de mère Carolina Luisa Biraghi, à la Supérieure de Bourg, elle souhaita vivement établir  l’œuvre dans notre pays. Les annales racontent ce qui suit : notre digne mère, passionnée du Sacré-Coeur,  a demandé à notre vertueux prélat, Monseigneur Innocent Yeregui de Mary, l'autorisation pour ériger la garde d'honneur dans notre église. Ce bon pasteur, à l'aide d'un privilège accordé antérieurement au Saint-Siège, érigea dans notre monastère le Centre général de tout l'Uruguay...

 

 

 

Le 5 juin 1889, le prélat a signé le décret d'érection canonique de l'Association dans l'église San Jose de notre monastère. Mgr innocent Mary a été nommé premier dignitaire et président ex officio de la garde d'honneur.

 

 

 

  Le 13 juin de l'année suivante, en la solennité du Sacré-Cœur de Jésus, la fête a été embellie avec la bénédiction du cadran et l’établissement solennel de la confrérie. À cette occasion, le gouverneur ecclésiastique et le Directeur National de la garde d'honneur, BPOV. Mariano Soler, plus tard le premier archevêque de Montevideo, a expliqué avec éloquence à la foule, la fin, les pratiques et les résultats de l'Association. Le Te Deum a été chanté en actions de grâces (plus chanté avec le cœur qu'avec les lèvres).  

 

 

 

 

 

 

 Garde d'honneur du Sacré cœur de Jésus, érigé à Saugues

Le 12 août 1892, par bref du pape Léon XIII,  la confrérie de la garde d'honneur s’érige à Saugues, et est inaugurée le 28 novembre de la même année par les HN et Rvmo. M. docteur Don Mariano Soler, évêque de Montevideo. Par ce même Bref pontificale, valable à perpétuité, est attaché à Saugues toutes les confréries du même titre qu'ils existent ou devraient être érigées canoniquement dans notre pays.

Notre évêque, Mgr Mariano Soler, le 24 juin 1900, suivant les directives du pape Léon XIII, a renouvelé la consécration de son diocèse au Sacré-Cœur de Jésus dans la cathédrale de Montevideo et par la haute estime qu’il professait pour la garde d'honneur, il a célébré l'Eucharistie le jour de leur solennité le 22 juin dans l'église de San José de la Visitation. 

 

 

 

Cette dévotion s’est propagée rapidement dans tout le pays. Ses membres exprimaient le zèle ardent et notre église avait été ornée d'un magnifique autel et des statues du Sacré-Coeur de Jésus et de Ste Marguerite Marie. 

 

 

 

 

 

 

Sa performance dans la persécution religieuse : Couronne au Sacré-Cœur de Jésus

L'Association a également eu un rôle très actif durant la persécution religieuse par le gouvernement de José Batlle y Ordóñez (1904) qui avait ordonné de retirer les croix de tous les hôpitaux et les écoles du pays. Les gardes d'honneur ont organisé une cérémonie émouvante de réparation dans notre église pour les outrages commis au cœur de Jésus  et ont mis sur l’autel tous les crucifix cassés et retirés après avoir été adorés par les fidèles présents.  La Supérieure, mère Francisca Jaeger, voulait ainsi  exprimer leur grand amour du cœur de Jésus et montrer qu'il n'est pas seulement souverain roi et seigneur de notre humble famille, mais aussi de tous les l'Uruguay. Après avoir obtenu les autorisations nécessaires, une nouvelle statue du Sacré cœur achetée expressément à cette fin  fut couronnée le dimanche 7 juin 1908, en la solennité de Pentecôte. Tous les Centres de la garde d’honneur du pays se sont réunis pour ce grand événement et débordaient de l'église. Mgr Ricardo Isaza bénit la nouvelle statue ainsi que le ministère public qui était sur un velours rouge coussin pour placer ensuite sur le front del Salvador au nom de S.S. le pape Pie X, alors que le drapeau national et les bannières des confréries étaient enclins à reconnaître la souveraineté du roi divin.

 

 

 

 A partir de 1956, la laïcité qui prévaut et la démystification dévastatrice dans les mouvements de l'Eglise ont touché la garde d'honneur qui a vu diminuer progressivement le nombre de membres, mais la flamme du cœur de Jésus ne s'est jamais éteinte. 

 

 

 

 Un grand mouvement de dévotion au Sacré-Cœur de Jésus a été réveillé grâce à la visite des reliques de Ste Marguerite Marie, la très chère messagère de l'amour divin qui a visité tous les Uruguay et a été reçue avec enthousiasme dans le cœur de chacun. Ce temps de grâce a duré du 31 mars au 22 juin 2008, rouvrant  la porte à la garde d'honneur.

 

 

 

 Par la suite, nous avons commencé à célébrer la messe du 1er vendredi  avec une plus grande ferveur. Chaque mois nous recevons les nouveaux membres de la garde d'honneur qui sont fortement attirés par cette dévotion. Actuellement les personnes participent à notre célébration dans notre sanctuaire eucharistique diocésain : sacrement de la réconciliation, suivie d'une heure Sainte avec le Saint Sacrement exposé, bénédiction puis la sainte Eucharistie.

 

 

 

Suite à des évènements très tristes  perpétrés le 7 mars 2012 (profanation du Saint Sacrement dans le Tabernacle du sanctuaire) notre évêque Mgr Alberto Sanguinetti Montero en communion avec nous et tous les gardes d'honneur ont participé à une cérémonie de réparation sincère consistant en une heure Sainte en silence, adoration et de réparation de l'outrage commis au cœur Adorable de Jésus suivie de la Sainte Messe. Pour manifester leur dévotion, des personnes de toutes les régions du pays et monastères s’étaient déplacées et ont manifesté divers actes de réparation

Nous demandons la prière à tous les lecteurs pour que la garde d'honneur en Uruguay croisse en nombre et en sainteté et devienne un centre d'irradiation de l'amour au Sacré-Cœur de Jésus. Merci à tous et en union de prière !
 
   
 
 
         
 

cameroun

 

 Notre zélée zélatrice, Marguerite Mangwa, du Cameroun, nous adresse de belles photos des engagements effectués lors de la Solennité du Sacré Coeur .

C'est dans un grand et profond recueillement que les nouveaux engagés devenaient des témoins visibles de leur attachement au Sacré Coeur et de le mettre au centre de leur vie !

 

 

ESPAGNE

 

 

 

LA GARDE D’HONNEUR AU SACRE-CŒUR EN ESPAGNE

 

 

La Garde d’Honneur au Sacré-Cœur est arrivé en Espagne peu de temps après sa création comme le prouve des notes datées de 1864 l’une d’entre elles est conservé en annexe du manuscrit de promulgation d’indulgences signée par l’Evêque de Barcelone le 18 septembre 1864, jour de la béatification de Marguerite Marie Alacoque.

 

 

Son développement fut si important qu’en 1882, le Pape Léon XIII éleva en Archiconfrérie le Centre qu’il avait été fondé dans le premier Monastère de la Visitation Sainte Marie, qui devint ainsi Centre National.

 

 

Dés les débuts les Pères de la Compagnie de Jésus ont apporté leur soutien, devenant ainsi les directeurs nationaux. Plus précisément le second directeur national fut saint José Maria Rubio, canonisé le 4 mai 2003 à Madrid, et qui prêcha souvent dans ce monastère.

 

 

 Au début du 20ième siècle la Garde d’Honneur était pratiquement présente dans la majeure partie des diocèses espagnols et il est probable que certains d’entre eux firent parti des mille martyrs qui donnèrent leur vie pour le Christ au cours de la persécution de 1931 à 1939 bien qu’a cause des incendies des couvents et des églises nous ne puissions en retrouver la trace, des archives ayant disparus.

 

 

 A cela s’ajoute de nombreux espagnols saints, béatifiés ou serviteurs de Dieu qui figurent dans la Garde d’Honneur : sainte Vicenta Maria Lopez Vicuna, nos sept martyres béatifiées de la Visitation, les vénérables Maria-Teresa Quevedo, et Maria-Teresa Albarraçin, Mgr José Maria Lahiguera…

 

 

 Il y avait aussi la Reine Isabel II, Maria-Cristina et les Rois Alfonso XII et Alfonso XIII ainsi que plusieurs membres de la famille royale à la fin du XIXième siècle et au début de XXième.

 

 Actuellement la Garde d’Honneur est en pleine expansion. La visite des reliques de notre sainte sœur Marguerite-Marie, en 2005, fut une véritable source de grâces qui permit de faire revivre dans les cœurs le désir de rendre gloire, amour et réparation au Cœur de Jésus. De fait des centres s’ouvrent à nouveau  dans plusieurs monastères de la Visitation qui compte déjà un grand nombre de membres comme Burgos, Seville et Valladolid, d’autres retrouvèrent une nouvelle vie comme Barcelone, Vigo, Oviedo et enfin dans d’autres lieux comme Grenade et Cordoba l’association fut crée.

 

 

De plus d’autres diocèses sont dans l’attente de leurs nouveaux statuts pour procéder à leur érection canonique comme Tolède et Getafe, où beaucoup de prêtres, de séminaristes et de personnes de tous états attendent avec enthousiasme de remplir leur mission de Garde d’Honneur. Le 8 mai 2007, le Cardinal Antonio Maria Rouco a nommé notre aumônier, Don Juan José Infantes Barosso, au titre de Directeur National de la Garde d’Honneur, ce qui a donné une grande force à l’œuvre à tel point que l’on peut dire qu’à partir de cette date a commencé une démarche de bonté à l’image d’un miracle de Dieu notre Père.

 

 

 Plusieurs personnes se sont senties interpellées par l’Amour du Cœur de Jésus : «  regarde comme ce coeur nous a tant aimé et qui ne reçoit en récompense que des ingratitudes…au moins toi ! Aimes le !! et deviens Garde d’Honneur qui est la réponse actuelle, profonde et sensible de réponse à son amour. Il y a des témoignages sur la manière dont « l’heure de garde » a pu illuminer toutes les heures de la journée.

 

 

 A l’initiative de notre directeur nous avons pu faire ces dernières années plusieurs pèlerinages à Valladolid, Barcelone, Lourdes, Paray le Monial, Annecy, Bourg en Bresse, etc.. en plus du pèlerinage annuel à Notre Dame des Anges, au mois de juin où chaque année nous sommes plus nombreux, ainsi en 2008 il y avait 9 autocars sans compter les voitures particulières.

 

 

 La revue Cœur de Jésus a elle aussi reçu un nouvel élan. Elle parait 3 fois par an avec un tirage de 8000 exemplaires qui sont bien sur envoyés dans tous les coins de l’Espagne mais aussi en Amérique du Sud où se trouvent beaucoup de centres qui dépendent de Madrid, à Cuba, au Pérou et en Argentine.

 

 

 Le premier vendredi de chaque mois est célébré avec une solennité particulière, avec l’adoration au Saint Sacrement qui débute la veille à 9h30 et se termine avec la célébration de l’Eucharistie. La veille, le jeudi, nous avons l’Heure Sainte. Pendant le Carême toutes les semaines nous avons une conférence donnée par les pères de la Garde d’Honneur.

 

 

 Trois à quatre fois par ans nous avons une réunion pour tous les membres pour partager nos expériences et nos actions.

 

 

 Les cérémonies d’imposition des médailles et de consécration au Sacré Cœur des prêtres, séminaristes, couples jeunes et enfants sont si nombreuses que l’on ne peut en citer que quelques unes :

 

 

1er mai 2007 D. Juan José Infantes était à Penalsordo (province de Badajoz) pour inaugurer la Grade d’Honneur. Le curé du lieu, afin que cela ne soit pas anodin, proposa une sorte de calendrier sur le quel les enfants s’inscriraient pour l’Heure de Garde. Ainsi à la fin de l’année et suivant leur fidélité on leur remettrait la médaille.

 

 

Le 22 juillet 2008 le même curé est venu avec d’autres au Monastère accompagné de 120 enfants d’un camp des Apôtres de la Prière. Ce groupe d’enfants qui avait vécu leur année d’aspirant, reçut comme les prêtres reçoivent l’ordination, la médaille remise par notre aumônier.

 

 

Le 1er juin 2008 trente enfants appartenant à la Maison de Nazareth à Cordoba, vinrent en autocar, accompagnés par leurs frères de la Garde d’Honneur. Un bon nombre reçu la médaille et tous se consacrèrent au Cœur de Jésus.

 

 

En août se furent 40 jeunes de Los Yébenes (province de Toléde) qui vinrent faire leur consécration au Cœur de Jésus. Un des enfant, un réel apôtre, reçu la médaille de responsable et à envoyé une lettre dans laquelle il disait : « que notre cœur jeune et pêcheur donne envie à tous les jeunes ce vivre cette grande expérience ! »

 

 

Un autre voulut mentionner une date inoubliable : celle du 12 mars 2008, jour où l’on présenta la biographie « Dieu est le Cœur » de sœur Maria du Sacré Cœur, Bernaud, fondatrice de la Garde d’Honneur, écrite par D. Miguel Angel Velasco, un journaliste réputé et directeur du journal catholique de Madrid, qui l’avait tant impressionné qui s’était inscrit à la Garde d’Honneur.

 

 Pour terminer, nous pouvons rendre grâce à Dieu, riche en miséricorde, qui nous fait expérimenter combien son amour est le bienvenue, aujourd'hui, dans notre monde, pour de nombreuses personnes veulent devenir ses témoins, témoins de son Cœur, au sein d’une société qui le repousse mais qui en a tant besoin.

Depuis la Garde d'honneur continue son essor en Espagne dans les différents monastères et de nombreux engagments ont lieu régulièrement !

 

 

 
 
 
 

Mexique (République du...)

 

 

 

 

 

ORIGINE ET DIFFUSION DE LA GARDE D’HONNEUR AU MEXIQUE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Mexique la Garde d’Honneur au Sacré Cœur a été très florissante de 1885 à 1921, il existait alors 23 éditions du livret de prières (titre exact à préciser) et de nombreuses personnes s’y abonnaient. L’intolérance du gouvernement contre l’Église a provoqué la Guerre des Chrétiens qui eut, entre autre, pour conséquence en 1928 la démolition de l’Église Sainte Brigitte qui était le lieu où fut canoniquement érigée la Garde d’Honneur, les Pères Jésuites furent expulsés, tout semblait anéanti.

 

Vingt ans plus tard en 1948, dans le district fédéral, l’Ordre de la Visitation Sainte Marie fut rétabli et grâce au travail et aux efforts de la Servante de Dieu Maria Angelica Alvarez Icaza, toutes les difficultés furent vaincues, ainsi le 10 juin 1958 son Éminence le Cardinal Miguel Dario Miranda y Gomez, Archevêque Primat de Mexico donne l’autorisation pour la création de l’Archiconfrérie de la Garde d’Honneur du Sacré Cœur, dans la chapelle privée du Monastère de la Visitation qui sera canoniquement érigée le 25 octobre 1958, la veille de la fête du Christ Roi.

 

 

Le premier Garde d’Honneur sera son Éminence le Cardinal Archevêque de Mexico. Le 19 octobre le Saint Siège le constituait en Centre National.

 

 

C’est avec l’aide et la direction spirituelle du Révérend Père Enrique Torroeda, s,j. que l’association s’est maintenue jusqu’à sa mort ; puis est venu le temps du silence.

 

 

Le premier dimanche de mai 2002, une nouvelle étape de la croissance de la Garde d’Honneur a débuté, impulsée en partie par la rénovation du Centre National. Son Éminence le Cardinal Norberto Rivera Carreza, Archevêque primat de Mexico, nomme Mgr Luis Miguel Muňoz Cardaba, Directeur Général du Centre National et Mgr Paolo Borgia comme son successeur au secrétariat de la Nonciature Apostolique. Son Éminence fait part de son profond intérêt face à cet apostolat en l’honneur du Sacré Cœur, tant aimé par l’Église et qui porte tant de fruits dans une société qui en a tant besoin.

 

 

Dans ce Centre sont regroupées les Confréries établies dans les Monastères de la Visitation de :

 

 

Léon, Aguascalientes, Guadalajara, Tapalpa, Monterrey y Morelia. Ainsi que d’autres Centres et Ordres religieux. Il existe actuellement dans l’État du Mexique cinq centres diocésains sans compter les Monastères et autres ordres religieux.

 

 

En 2008 il y a environ plus de 6.000 Gardes d’honneur dans toute la République du Mexique.

 

 

La ville de Mexico a renouvelé sa Consécration au Sacré Cœur de Jésus, devant la statue du Christ Roi en le proclamant Roi de la Nation (du pays).

 

 

Il y eut une première consécration en 1914 puis une autre en 1924, la dernière eut lieu le 23 juin 2006 en présence des reliques de sainte Marguerite-Marie Alacoque, venues de Paray le Monial.

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

ORIGEN Y DIFUSIÓN EN MÉXICO DE LA GUARDIA DE HONOR 

 

 

 

 

La Guardia de Honor del Sagrado Corazón de Jesús estuvo muy floreciente en México de 1885 a 1921; se hicieron 23 ediciones del Compendio del Manual y se afiliaron muchos socios. Debido a la intolerancia del Gobierno con la Iglesia se suscitó la Guerra Cristera cuyas consecuencias, entre muchas otras, en el año 1928 fue demolida la iglesia de Sta. Brígida sede donde había sido erigida canónicamente la Guardia de Honor y los Padres Jesuitas fueron expulsados; parecía se había extinguido todo.

 

 

 

 

Veinte años después, en 1948 era restablecida la Orden de la Visitación de Santa María en el Distrito Federal y gracias al trabajo y esfuerzos de la Sierva de Dios, María Angélica Álvarez Icaza, vencidas todas las dificultades, el 10 de junio de 1958, el Emmo. Sr. Cardenal Miguel Darío Miranda y Gómez, Arzobispo Primado de México, dio la autorización para la erección de la Archicofradía de la Guardia de Honor del Sagrado Corazón de Jesús en la Capilla privada del Monasterio de la Visitación, quedando erigida canónicamente el 25 de octubre de 1958, víspera de Cristo Rey; siendo el primer Guardia el mismo Sr. Cardenal y Arzobispo de México. La Santa Sede, el 19 de octubre de 1965 lo constituyó Centro Nacional.

 

 

 

 

Gracias a la ayuda y dirección espiritual del Rdo. P. Enrique Torroella, SJ, se mantuvo fervorosa la asociación hasta su muerte; después vino un tiempo de silencio.

 

 

 

 

El primer domingo de mayo de 2002, inicia una nueva etapa de florecimiento de la Guardia de Honor, impulsando, por medio de diversas actividades la renovación del Centro Nacional. El Emmo. Sr. Cardenal Norberto Rivera Carrera, Arzobispo Primado de México, nombró Director General de este Centro Nacional a Mons. Luis Miguel Muñoz Cárdaba, y como su sucesor a Mons. Paolo Borgia, ambos secretarios de la Nunciatura Apostólica. El Emmo. Sr. Cardenal manifestó su deseo sincero de que este apostolado tan querido por la Iglesia en honor del Sagrado Corazón de Jesús, siguiera dando fruto en una sociedad tan necesitada de Él.

 

 

 

 

A este Centro Nacional se han ido sumando las Cofradías establecidas en los Monasterios de la Visitación de: León, Aguascalientes, Guadalajara, Tapalpa, Monterrey y Morelia. Así como otros Centros Particulares y Órdenes religiosas. Actualmente existen 5 Centros Diocesanos en estados de la República Mexicana que no cuentan con Monasterios de la Orden. Para este año 2008 contamos con cerca de 6 mil Guardias de Honor en toda la República Mexicana.

 

 

 

 

México renovó la Consagración al Sagrado Corazón de Jesús en el Monumento a Cristo Rey en el Cerro del Cubilete (Silao, Guanajuato) y es proclamado ¡Rey de la Nación! Hubo una primera Consagración en 1914 y otra en 1924, y la última el 23 de junio de 2006 con la presencia de las Reliquias de Santa Margarita María Alacoque, venidas de Paray-le-Monial (Francia).

 
 
 
  
 

  

L'agenda du mois
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Saint du jour
Mardi 05 Juillet
Fête du jour : Antoine
Réflexion journalière
« Tirer une parole...la garder dans son coeur »

Toutes les paroles que Je te dirai, reçois-les dans ton cœur.
Ez 3, 10
Actualité du moment

Précieux Sang
de Jésus

 

Sang précieux,
source toujours
 
jaillissante de grâces 
et de bénédictions…
Sang précieux, 
grand océan 
de la miséricorde divine…
Rejaillissez sur nous !

 

 

22 juillet
indulgence Plénière
pour les Gardes
d'Honneur


Ste Marie Madeleine
1ère Garde d'honneur
au pied de la Croix
avec St Jean
et la Vierge Marie
 



 

ô Marie Madeleine
toi, qui as baisé les pieds
de Jésus,
apprends-nous
à mettre nos pas
dans les siens.
Conduis-nous
sur les Sentiers 
de la foi et
de l'espérance !
Emmène-nous
Marie-Madeleine
jusqu'à la Lumière
du Ressuscité !

Geneviève